Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2006 1 02 /01 /janvier /2006 10:00

 

L'animal qui dort en chacun de nous ...

Quelle est la part d'animal en chacun de nous ? Qu'est-ce qui détermine notre comportement, nos amours, nos désirs profonds ? Autant de questions soulevées par ce livre étrange de Megan LINDHOLM, plus connue sous le pseudonyme de Robin HOBB, auteure à succès de nombreuses sagas dans le style heroic fantasy (profitez-en pour découvrir L'assassin royal dont on vous parle aussi aujourd'hui !).

Ecrit en 1991, Le Dieu dans l'ombre n'a rien de commun avec les livres écrits par la suite par Robin Hobb. C'est une œuvre plus intimiste et personnelle, qui constitue une superbe vision mêlant errances, considérations sur l’existence et la nature humaine.

Le personnage principal de ce roman, Evelyne, accomplit une odyssée initiatique en forme de deuil, qui lui permet d’accéder à son vrai « Moi », à ce qu’elle veut véritablement faire de sa vie, à ce qu’elle est intrinsèquement. Evelyne a un ami secret, un de ces amis qu’on garde à vie, tout droit issu du merveilleux, compagnon fidèle, amant complémentaire, celui qui sait tout d’elle, qui comprend tout d’elle. Au-delà de l’image classique de ce faune sauvage et magnifique, c’est aussi une ode à la nature, à l’inné, à notre animalité première et essentielle pour comprendre le monde.

Quels sont les véritables éléments imaginaires dans le récit ? S’agit-il juste d’une métaphore sur la passage à l’âge adulte ? Peu importe ! Ce livre soulève l'importance de la part animale en chacun de nous, cette part que l'on a gommée puis oubliée. Par exemple, est-ce que les odeurs entrent en ligne de compte dans le fait de séduire et d'être séduit par quelqu'un d'autre ? Y a-t-il des désirs irrépressibles et irrésistibles, des êtres qui nous correspondraient parfaitement, physiologiquement ?

Roman charnel, roman du deuil de soi et des autres, roman de la révolte, roman du plaisir, du sauvage, il y a un indéniable enivrement lié à ces parcours dans la forêt, à cette passion lyrique et sacrée à la fois. Les scènes amoureuses entre Evelyne et son Faune marquent l’opposition entre ces deux mondes, l’un castrateur et sécurisant, l’autre primitif et libre. Un étrange sentiment, concentré de sensations, étreint le lecteur, plongé dans cette atmosphère à la fois sauvage et poisseuse.

J’ai lu ce livre avec curiosité puis angoisse et enfin apaisement. Et depuis, il continue de me trotter dans la tête, à susciter des méditations inattendues (!). Mais j'imagine que c'est aussi un roman qui peut tout à fait tomber des mains à celui qui ne se sent pas touché par cette animalité qui fait partie de notre nature humaine, depuis la nuit des temps.

J'en profite pour vous suggérer la lecture de cet article amusant et étonnant vu chez LUC sur la force de séduction qui émane d'une femme qui ovule ( ... si si si ...). C'est ici !

 LE DIEU DANS L'OMBRE

Auteur : Megan LINDHOLM (alias Robin HOBB)

Editeurs : Télémaque (2004)

Thème(s) : Nature ; Deuil ; Animalité ; Imaginaire/Réel

 

 

 

Evelyn Poter est née et a vécu en Alaska, jusqu’à son départ dans la famille de son mari avec leur fils de 5 ans. Elle doit s’adapter et se faire accepter par sa belle famille, mais ce séjour vire à l'enfer, puis au cauchemard le plus terrible. Elle se tourne alors vers une créature surgie des limbes de son enfance, qui l'entraîne dans un voyage hallucinant, sensuel, et inquiétant. Avec cet ami secret, imaginaire ou réel, peu importe, elle parcourt la forêt et retrouve le plaisir animal du contact intime avec la nature, jusqu'à reconstuire sa vie.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Supermama - dans Au fil des pages
commenter cet article

commentaires