Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 09:06
J'ai toujours eu envie de faire cette préparation, mais faute de temps et de mode de garde, jusqu'à maintenant, je n'avais pas pu m'inscrire au chant prénatal. Pour cette grossesse, Superpapa aménagé ses horaires professionnels pour quitter plus tôt le jeudi, et du coup, chaque semaine depuis le début de mon congé maternité, j'assiste à des séances de chant prénatal à la maternité.

Et c'est vraiment très chouette !

Les séances sont animées par une professionnelle, Marie-laure Potel (
http://www.envie-de-chanter.com/), et y participent des futures mamans, des papas, des jeunes accouchées, des mamans avec leur bébé de quelques mois, ... C'est très intime comme ambiance.

L'idée de cette préparation : prendre conscience des résonnances des sons dans notre corps, des vibrations qui correspondent, selon le son, à différentes zones du corps (du plus aigü en haut du crâne au plus bas vers le bassin). Et aussi, évidemment, le plaisir de chanter, d'apprendre des chants que le bébé reconnaîtra une fois né, de se détendre, ...

On apprend beaucoup sur son corps.
On travaille les aigus avec les abdos, la bascule du bassin, ... On travaille les graves dans la détente, et faisant résonner les sons le plus bas possible, pour détendre le bassin le jour J. La prof de chant s'appuie souvent sur la physiologie pour nous faire comprendre comment tirer le plus de chose possibles du chant. Dans la vie de tous les jours, le chant est quelque chose d'agréable, de facile, d'accessible à tous. C'est aussi le cas le jour de l'accouchement. Sans aucun moyen technique, on peut y recourir. Evidemment qu'on ne va pas chanter la Traviata en accouchant. Mais faire des sons adaptés pour maîtriser son souffle, maintenir la détente, éviter la crispation et la fermeture, réussir à ne pas se laisser submerger par la douleur, c'est une idée séduisante, et certaines mamans témoignent vraiment d'un plus pendant la phase longue du travail.

Concrètement, les séances :
Une partie échauffement, on se tapote le visage, le crâne, pour les mettre en vibration. idem pour le torse.
On fait des exercices avec la voix, des vocalises, en allant très haut dans les aigüs (et en essayant de na pas crisper le corps dans les aigüs), et très bas dans les graves. Pendant la grossesse, toute femme est capable d'atteindre des sons très graves, beaucoup plus graves qu'en temps normal. Et plus le jour J approche, plus on atteint des notes a priori inaccessibles.
Ensuite, on chante, on apprend des berceuses, des chants qui parlent de l'attente, des 9 mois, de l'arrivée du bébé, ...
C'est vraiment très intéressant.
Par exemple, il semblerait que chez les mamans qui chantent, il y ait beaucoup moins de bébés en siège : le bébé aime les sons graves, et va les chercher avec sa tête, dans le bassin. Il a donc tendance à mettre la tête en bas si on chante souvent du grave. Le jour de l'accouchement, les vibrations des sons graves dans le bassin l'attirent.
Je l'ai expérimenté durant la séance, quand on travaille à 4 pattes les sons graves. Mon bébé gigotte très précisément quand je descends dans les graves, il réagit aux vocalises graves, puis se calme dans l'aigü. C'est étonnant !

Si vous voulez tenter un exercice très agréable, voilà comment ça se passe, pour trouver le fameux son grave à faire durant le travail, ou même durant la grossesse. Plus on s'entraîne, plus ça viendra naturellement le jour J quand on perd les pédales ! C'est aussi très bénéfique en fin de journée, quand on est fatiguée, que les contractions de fatigue sont nombreuses, qu'on a mal au dos, etc.
On se met à 4 pattes, dans la position qui nous semble confortable (jambes écartées ou pas, en appui sur ses talons ou pas, en appui sur les mains, les avant-bras, la tête plus ou moins rentrée). Il faut que ce soit confortable, et que ça détende le ventre, le dos. Que le ventre ne passe plus pression.
Puis on fait très naturellement et sans forcer des sons graves, sans chercher à tenir le plus longtemps possible, en respirant quand on en a besoin. Plutôt des sons sur A, en relâchant la machoire le plus possible. Il faut trouver le son grave dans lequel on est le plus "confortable" : ce n'est pas forcément le plus grave. On le repère à la facilité avec laquelle on le tient, dans la durée, dans la qualité du souffle. Il ne faut pas crisper la gorge ni la machoire, et essayer de le sentir résonner dans le bassin, enfin le plus bas possible. Un son grave genre son vibrant à la tibétaine, on monte un peu dans le moins grave, et on descend dans le plus grave, jusqu'à sentir sa voix bien placée, un son facile, évident, qui détende. Difficile d'expliquer tout ça par écrit ...

Le jour J, le papa ou l'accompagnant(e) peut faire ce son, en soutien. Il ne doit pas chercher à faire le même son, à respirer en même temps, au contraire. Il doit juste être un repère pour la maman, pour lui rappeller de ne pas monter das les aigüs, pour que les vibrations du son de l'accompagnant enveloppent la maman, la détendent, l'accompagnent.

C'est une belle expérience à tenter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Supermama - dans Princesse Isaure
commenter cet article

commentaires

Bruno, de erwanébruno 24/10/2008 10:49

"Il faut trouver le son grave dans lequel on est le plus "confortable" : ce n'est pas forcément le plus grave. On le repère à la facilité avec laquelle on le tient, dans la durée, dans la qualité du souffle."C'est exactement le point d'équilibre vibratoire des structures laryngées et péri-laryngées. Je n'ai pas tout lu précisément, mais ça me semble intéressant. Et de toute façon il est toujours bon de chanter de manière détendue.Bonne fin de grossesse ! (que c'est moche ce mot)

Les Superzhéros 01/11/2008 18:56



Merci l'expert !
Bisous



Jay K - Miss K 24/10/2008 10:00

Hey!!! je suis bien contente pour toi... j'en garde un souvenir super ému de ma prépa par le chant prénat. http://feminamatrice.over-blog.com/article-23239910.htmlC'est amusant car justement j'en ai parlé il y a peu.... PLein de biz...

:0014:Tit Bouchon 24/10/2008 09:30

Wawwww ! Super ton article !Merci pour ce partage d'experience....Il n'y a personne dans mon coin qui pratique la chant prénatal mais, je suis convaincu que ça aide pour l'accouchement. Moi aussi, j'en rêvais...Ce soir, j'essairais ton "exercice" Et.... Que j'en parle a ma SF... Elle a peut-être pratiquée durant sa grossesse et pourra me montrer en live comment il faut faire.Bonne fin de grossesse Supermama !

framboise isère 24/10/2008 09:19

je vais envoyer l'article à Ma fille Manue puisqu'à son tour elle attend un petit:pour début mai.Bises  et plein de bonnes choses pour cette fin de grossesse...