Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 08:44

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire partager un de mes coups de cœur , un petit livre que j’ai redécouvert à l’occasion d’une animation que je prépare pour mon boulôt.

Ce coup de cœur est pour le personnage légendaire, mais néanmoins bien réel, qu’était la fameuse Calamity Jane, et les magnifiques lettres qu’elle écrivit à sa fille Janey de 1877 à 1902.

Maintenant que je vous ai dit "Calamity Jane", je suis sûre que vous pensez immédiatement à une femme extraordinaire, ou encore à une femme sans foi ni loi, en tous cas, à des revolvers, au Far West et à de fameuses poursuites à cheval.

Mais qui était réellement cette femme ?

Hébergement gratuit avec Mezimages.com

Photo prise en 1895 par H.R. Locke :

Calamity Jane a alors 33 ans

 

Le personnage troussé par Goscinny dans les Lucky Luke est à la fois fidèle et tellement loin de la réalité. Car la vie de Martha Jane Cannary, dite « Calamity Jane », semble avoir été plus remarquable que sa légende ! Orpheline et très tôt livrée à elle-même, doit gagner sa vie, alors elle travaille … Mais pas n'importe où : elle convoie des diligences, et part en éclaireur dans les territoires indiens. À une époque très puritaine, où une femme ne se met jamais en pantalon, ne fume ni ne boit d'alcool, Calamity Jane mène une vie tout à fait « scandaleuse » : chercheuse d'or, poseuse de rails, éclaireuse pour l'armée, conductrice de diligence, ou encore serveuse de saloon. Et quand elle tombe amoureuse, c'est encore un destin tragique qu'elle doit assumer, avec l'abandon de son enfant et le deuil du seul grand amour de sa vie, assassiné dans un Saloon.

Alors bien sûr, elle était certainement aussi fantasque qu'on l'imagine, maniait le revolver avec dextérité, noyait ses peines dans le whisky, et avait des manières peu recommandables.

Et pourtant …

Les "Lettres à sa fille" éclairent la femme d'une toute autre lumière : mère désespérée, femme amoureuse et terriblement jalouse, infirmière, aventurière, mythe autant que réalité. Tout chez elle crie la révolte, à commencer par ces pantalons qu'elle porte obstinément, et qui lui permettent de gagner son indépendance en passant pour une originale, et même plus que ça, pour une traînée. Histoire vraie et tragique, épopée au comble de l'humanité, ce livre expose une légende bien vivante, de chair et de sang. Une femme qui veut être libre à tout prix, en équilibre entre son passé et son avenir.

Lorsqu’elle met au monde sa petite fille, elle a 21 ans, et estimant que son style de vie ne lui permettrait pas de l'éduquer correctement, elle décide donc d'abandonner son enfant. Très vite, elle souffre cruellement de l'absence de sa fille et ressent le besoin urgent de communiquer avec elle. Dans ces 27 lettres tendres et intimes présentées dans ce tout petit livre, Calamity Jane concentre tout son amour maternel. La première lettre datée du 27 septembre 1877 commence comme une confession, tellement désespérée et solitaire :

« Ma Chérie, ceci n'est pas censé être un journal, et il se peut même que ça ne te parvienne jamais, mais j'aime penser à toi en train de le lire, page après page, un jour dans les années à venir, après que je serai partie. J'aimerais t'entendre rire en regardant ces photos de moi. Je suis seule dans ma cabane ce soir et fatiguée ».


Une vingtaine d'autres lettres suivront de façon très irrégulière, jusqu'à la dernière écrite en juin 1902, quelques mois avant sa mort, alors que Calamity Jane est quasiment devenue aveugle. Elle a alors 51 ans:

« Je suis malade et n'ai plus longtemps à vivre. J'emporte de nombreux secrets avec moi, Janey. Ce que je suis et ce que j'aurais pu être.»

Lire ces lettres, c’est faire un voyage bouleversant dans l’intimité d’une femme extraordinaire, qui raconte l'histoire de sa vie et dévoile avec une grande lucidité les coulisses d'un Far West légendaire.

Hébergement gratuit avec Mezimages.com « Lettres à sa fille » de Calamity Jane est publié aux éditions Rivages (traduction de l’anglais Marie Sully).

Partager cet article

Repost 0
Published by Supermama - dans Au fil des pages
commenter cet article

commentaires

Miss Poivert 03/05/2006 15:52

Arrrrrr, c'est une conspiration, vous voulez tous rien qu'à m'rajouter des livres à lire super passionnants, bouh...

Supermama 03/05/2006 16:37

Oui, mais celui-là, il est tout petit tout petit !!! Et trop bien ...

Armelle 25/04/2006 15:17

bravo pour votre blog, c'est plein de vie et interessant...ça change!!!

Les Superzhéros 25/04/2006 22:46

Merci beaucoup !!!

Doctole 25/04/2006 09:24

Coucou Supermama ! Bises et bonne journée !

Supermama 25/04/2006 13:39

Bises Miss Doctole, à+

christine 25/04/2006 09:14

referencement 24/04/2006 21:11

Bien ton blog ! Envie de plus de lecteur ? Pourquoi ne pas venir enregistrer ton blog sur notre annuaire ?

Rendez vous à tous sur : referencement blog annuaire blog

c'est gratuit ! Ca ne vous coutera que 10 secondes ;) SOYEZ LES PREMIERS !

Les Superzhéros 25/04/2006 13:40

Pffffff, saletés de pubs automatiques ... Je supprime ou pas ?