Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 05:51
Spéciale dédicace à PETIBOUTZ :0091:
Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Supermama s'enflamme
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 09:36

Vendredi dernier a eu lieu le vernissage de l'Expo 2007 des travaux des enfants qui participent aux cours d'Arts plastiques de notre ville. Apolline exposait donc une partie de ses oeuvres, et était très fière d'elle, of course ! C'est toujours extraordinaire de voir la qualité des travaux des élèves, et la gentillesse de leurs professeurs. C'est une activité qui plait beaucoup à notre fille, même si elle aurait parfois bien besoin de se défouler un peu plus !

Celà étant (je sens que je vais me faire étriper), les dessins d'Apolline cette année m'ont un peu moins séduite que l'an dernier. Le thème des "transports" non plus d'ailleurs.

Mais l'ensemble était néanmoins très beau.

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Apolline vous dit ...
commenter cet article
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 19:05

Superpapa a enfin terminé son escalier : c'est solide et joli comme tout !

Il a utilisé ses mystérieux moulages faits-main :

http://biomama.free.fr/D%e9co%20blog/Escalier%202.jpg   http://biomama.free.fr/D%e9co%20blog/Escalier%201.jpg

et en images, voilà le résultat :

L'est trop fort mon Supermari ... :0091:

Repost 0
Published by Supermama - dans Superpapa bricole
commenter cet article
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 05:30

Pour la dernière fois, ce glouton d'Hermann a encore faim.

Ajoutez à une des parts que vous avez conservée :

- 3 œufs

- 250 gr de farine à tamiser

- 150 gr de sucre de canne

- 150 ml d’huile de tournesol (ou moitié huile, moitié beurre fondu, ou que du beurre fondu)

- 1 cuillère à café de levure chimique

- 1 + ½ cuillère à café de cannelle

- 200 gr de fruits secs (noix, noisettes, raisins secs, abricots secs, amandes, ...) et une belle pomme en petits morceaux

 

Bien mélanger. Beurrer un moule à cake et le mettre au four 1h à 1h30 à environ 150 ° (th. 5). Le gâteau est long à cuire, car la cuisson se fait tout doucement. Si vous utlisez des moules à muffins, réduisez le temps de cuisson à 1/2 h environ (selon votre four). Le résultat donne un gâteau au merveilleux moelleux, encore meilleur à déguster le lendemain quand il a refroidi et s'est tassé.

N'oubliez pas de prendre des photos de votre gâteau, on fera un joli album de famille !!!

Vous savez tout, et vous pouvez désormais élever seul votre petit Hermann, ou le confier à des proches ...

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Pas à pas gâteau HERMANN
commenter cet article
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 00:23

Aujourd'hui, et pour la dernière fois, Hermann a encore faim. Donnez lui à nouveau à manger :

- 250 ml de lait

- 125 gr de farine

- 200 gr de sucre en poudre

Mélangez-bien et séparez-le en 4 parts égales. Gardez-en une dans votre saladier et remettez-le de côté. Mettez les 3 autres dans 3 bocaux, et offrez-les à 3 zamis, ou congelez-les pour vous en resservir plus tard (pas les zamis hein, les portions de levain !).

Demain, c'est l'heure de vérité puisque nous cuisinerons le fameux gâteau de l'amitié.

Il vous faudra les ingrédients suivants :

- de l'huile ou du beurre

- des œufs

- de la farine

- de la levure chimique

- de la cannelle en poudre

- du sucre

- des fruits secs (noix, noisettes, abricots secs, raisins secs, amandes, ...) et une belle pomme

- un moule à cake ou des moules à muffins

A demain ...

 

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Pas à pas gâteau HERMANN
commenter cet article
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 16:05

Samedi matin a eu lieu un des rites initiatiques incontournables lorsque l’on est parent : le spectacle de fin de première année de maternelle de notre petit dernier.

Rite incontournable parce que pour la première fois, votre chérubin monte sur scène, sous le regard également énamouré des autres parents, d’avance conquis par leur propre progéniture. D’ailleurs, on ne regarde que SON enfant, et pas un instant on ne détourne le regard de son petit chéri … Et la terre peut trembler, rien n’empêchera le caméscope paternel ou l’appareil numérique maternel de faire son office : graver dans le marbre ce moment merveilleux où votre turbulent petit d’homme va tourner sur lui-même, gesticuler gracieusement, évidemment en complet décalage rythmique avec le reste de l’assemblée, mais qu’importe !

L’avantage quand vous en êtes au troisième de vos enfants à supporter ce cruel rite initiatique, c’est que vous avez une certaine distance qui ne évite pas une seconde d’avoir la larme à l’œil, même si cette fois c’est le fou rire qui vous gagne !

Amélien donc a dansé, tourné, embrassé-qui-vous-voudrez, mais aussi salué glorieusement la foule, à une petite vingtaine de reprises ! Et là, j’ai une pensée toute particulière pour Dominique, sa maîtresse, qui a réussi à le faire grimper sur scène, mais aussi à lui faire effectuer une chorégraphie digne de Rudolph Noureev lui-même, en toute modestie (quoi j’exagère ?). C’était tout simplement MA-GNI-FIQUE !

Nous étions évidemment fiers, conquis par tant de grâce et d’originalité : sans dèc’, faut absolument leur confisquer leurs vieux 33 tours d’Henri Dès aux instits, parce que l’année prochaine, je suis capable de péter un câble …
Quoi je fais du mauvais esprit ? Pas du tout, je dis tout haut ce que je pense tout bas, c’est tout !!!

Allez, vivement l’année prochaine hein …

Repost 0
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 16:57

En vrac, je continue à bouquiner et noter 2-3 mots sur c'que j'ai lu ...

Comme d'hab', ceux que ça sâoûle, passez votre chemin ;o) !

Trop bien :

 MAL DE PIERRES

 de Milena Agus (Liana Levi, 2006)

L'héroïne de cette histoire est Sarde, un peu folle, et très très belle. On la marie à 30 ans histoire de se débarrasser d'elle, mais elle continue encore et toujours de rêver de l’amour idéal. Elle finit par le rencontrer à la faveur lors d’une cure thermale sensée guérir son « mal de pierres » (des calculs rénaux). Elle en est à jamais transformée.  Et c'est à sa petite fille qu'elle racontera tout, ou presque, lui offrant un fabuleux récit plein de sentiments, d'émotions, de doutes.

Ce récit m'a transportée ! De l'amour, de la cruauté, de la sobriété, de l'excès : la vie encore et encore, l'amour sous toutes ses coutures, et un petit bijou d'écriture ... Coup de coeur du mois, c'est sûr !

-----------

Là où vont nos pères

 LA OU VONT NOS PERES

 scénario et dessin de Shaun Tan (Dargaud, 2007)

Les hommes et les femmes doivent parfois tout laisser derrière eux, et partent seuls, en exil. L'histoire universelle de tous les immigrés et autres réfugiés, dans un voyage fait de courage et d'espoir : il part, laisse derrière lui femme et enfant, et découvre de l'autre côté de l'océan une ville où absolument tout lui est étranger.

Cet album est tout simplement une merveille. Pas un mot, pas une bulle. Juste une successions de vignettes dans les tons ocre, qui parlent du malheur, de l'exil, de la vie plus forte que tout, de la famille, de l'amour, des amis. En ces temps qui courrent, une oeuvre à la fois prémonitoire et magnifique !

-----------

Les Cerfs-volants de Kaboul

 LES CERFS-VOLANTS DE KABOUL

 de Khaled Hosseini (Belfond, 2005)

Amir a une enfance choyée, dans une famille aisée de Kaboul. Son frère de lait et serviteur Hassan partage son quotidien, jusqu'à un événement tragique qui fera peser une culpabilité insurmontable sur les épaules d'Amir. Amir et son père fuient Kaboul pour les Etats-Unis, réapprennent à vivre, mais le destin finit par rattrapper Amir, qui revient en Afghanistan sur les traces d'Hassan, son ami d'enfance. Il devra alors faire face à son destin, à ses responsabilités, et expier enfin ses fautes.

Ce roman magnifique est l'histoire d'une trahison, mais surtout d'une rédemption. On s'interroge tout le long sur ce qu'est le destin, avec en toile de fond l'Afghanistan, pays plongé dans la tourmente et la destruction, devenu un champ de ruines livré aux mains des talibans. Le lecteur est totalement et terriblement immergé dans le quotidien poétique et sensible de ces deux personnages, dans un récit initiatique dont le personnage central est à la fois pathétique et attachant. J'ai adoré ce récit lumineux et tragique à la fois. 

-----------

 LE COMBAT ORDINAIRE (1, 2 et 3)

 scénario et dessin de Manu Larcenet (Dargaud, 2004-2006)

Marco est un photographe fatigué de vivre, à l'étroit dans sa vie. Il fuit et s'installe à la campagne, loin de tout ce qui lui est insupportable, en quête d'authenticité. Il trouve de nouveaux repères, pas forcément ceux qu'il souhaite : la jolie Emilie, vétérinaire têtue ; la maladie de son père ; un travail de mémoire en photo, ... Il tente, pas à pas, de reconstruire sa vie.

Le Combat ordinaire est une magnifique réflexion sur la difficulté de vivre, qui montre que la fuite peut parfois faire partie de la lutte. Les pages consacrées au père de Marco sont extraordinairement émouvantes, et rien que pour ça, c'est un petit bijou d'émotion. J'ai adoré cette trilogie, et je la relis régulièrement pour le plaisir de retrouver toutes ces émotions mêlées. 

-----------

Très sympa :

 REDEMPTION STREET

 de Reed Farrel Coleman (Phébus, 2006)

Moe Prager, ex-flic new-yorkais, enquête sur un incendie survenu 15 ans plus tôt, et dont l'une des victimes serait finalement mystérieusement vivante ... Il se retrouve face aux fantômes de son propre passé.

Ce polar est très réussi. Le récit mêle l'atmosphère des quartiers juifs de New-York avec celle d'une ville paumée des Catskill, où le temps semble s'être arrêté. L'écriture accroche le lecteur, et jusqu'au bout, on suit l'intrigue avec beaucoup d'enthousiasme et d'appétit.

-----------

 COMME DES LAPINS

 de Ralf König (Glénat, 2004)

 Horst, un contrebassiste hétéro, voit sa copine le larguer après la découverte d’une cassette porno dans la poubelle. Dans le même immeuble, un homosexuel, Sigi, vient s’installer. Lui a quitté son copain. Sigi et Horst étaient ensemble à l’école, et ils vont à nouveau sympathiser et parler de leurs vies.

Découvert le mois dernier, König continue dans ce récit son exploration des rapports humains, et plus précisément de la sexualité de ses congénaires. Sous les dehors graveleux et comiques, des réflexions impertinentes sur la façon dont la société essaie de nous modeler les uns et les autres.  Cette BD a reçu le prix du scénario en 2005 au festival d'Angoulême.  

-----------

 LE MUSEE DE L'HOMME (le fabuleux déclin de l'empire masculin)

 de David Abiker (Folio, 2007)

David Abiker, est s'appuyant sur sa propre expérience, propose dans cet essai une autopsie décapante de la vie de couple, et de la parité homme-femme dans la société.  Avec un humour plein d'autodérision, il décrypte nos comportements, nos rêves enfouis, nos névroses, notre quotidien !

Conseillé par Bernard, ce livre improbable a atterri dans mon panier, et il ne m'a fallu que deux jours pour faire le tour de l'univers hilarant et extrêmement pertinent que peint l'auteur. En fait, c'est un miroir étonnant de ma propre vie, à quelques détails prêts. La description de la vie de couple, de l'évolution des rapports homme-femme, du quotidien de la vie de famille, etc. Tout y est. C'est cocasse et vraiment ... croustillant  !

-----------

Intéressant :

Les Sept plumes de l'aigle

LES SEPT PLUMES DE L'AIGLE

de Henri Gougaud (Ed. Gallimard, 2006)

Ce livre raconte l'histoire de Luis A., de son enfance en Argentine, de ses voyages, de la misère, des rencontres, jusqu'à son arrivée en France. Comment s'est contruit son parcours ? Il a rencontré un jour un chaman, un sorcier qui lui a appris à percevoir la choses autrement, et à éveiller tous ses sens, à la poursuite des secrets de la vie.

Ce roman est une magnifique recherche sur le sens de la vie. Il allie spiritualité et sensualité, dans un parcours d'homme étonnant. J'ai mis plusieurs semaines à lire ce livre, obligée de prendre mon temps et de méditer. Même si ça vole parfois un peu haut, c'est passionnant. J'ai beaucoup aimé le passage p. 133-134, où Luis apprend une leçon que j'ai envie de retenir pour moi: "Quand tu adresses une demande à ton Dieu sache qu'elle est à l'instant même accordée. A l'instant même. La seule difficulté est d'accepter ce fait. L'aide te vient à la seconde où le souffle qui l'appelle lui ouvre la porte. Fais confiance. (...) N'attends pas. Ta prière à peine dite, agis en tout comme si elle était exaucée, car elle l'est, même si tu ne vois aucun signe".

-----------

Bof ... :

La Neuvième Vie de Louis Drax LA NEUVIEME VIE DE LOUIS DRAX

de Liz Jensen (NIL, 2006)

Louis Drax est un petit garçon surdoué et assez bizarre. Parti en pique-nique avec ses parents, il tombe du haut d'une falaise. Accident, meurtre ? Louis ressuscite très mystérieusement, mais est plongé dans le comat. Le docteur qui s'occupe de lui essaie de comprendre ...

Un récit qui réussit à tenir en haleine, mais que d'invraissemblances et de retournements prévisibles ...

-----------

La couverture du livre de Philippe Bourseiller, JPEG - 36.6 ko

365 GESTES POUR SAUVER LA PLANETE

de Philippe Bourseiller, Anne Jankéliowitch  et Jean-Louis Etienne (La Martinière, 2005)

Philippe Bourseiller avec ses photos, Anne Jankéliowitch avec ses conseils éclairés, font 365 propositions différentes pour protéger une nature si belle et tellement mal-aimée à la fois.

Un bel objet, format à l'italienne, très épais et très coloré. Les conseils sont souvent pertinents, simple voire simplistes, parfois un peu idiots ou contre-productifs, mais l'idée est bonne. Pourtant, en surfant, je suis tombée sur cet article qui descend le bouquin, et les remarques m'ont semblé très pertinentes ! Et ça a pas mal modéré mon enthousiasme du départ.

 -----------

Berk ! :

Le ravin de la femme sauvage LE RAVIN DE LA FEMME SAUVAGE

de Leïla Sebbar (Thierry Magnier, 2007)

Recueil de nouvelles (dommage, j’aime pas les nouvelles !). La plupart des histoires se déroulent durant la guerre, Intifada, guerre d’Algérie, époque indéterminée, histoire familiale douloureuse, exil, ... Il est toujours question d’une quête de vérité, de liberté.

Des textes très écrits, trop à mon goût : des phrases sans verbe, une succession confuse de personnages, ... Du coup, une impression de lecture très mitigée, avec le sentiment de lire des récits qui ont quelque chose de très artificiel. Un ensemble décousu, même dans le style, parfois classique ou linéaire, souvent tarabiscoté, et même incompréhensible ! Je n’ai pas aimé.

-----------

ALIEN EARTH

de Megan Lindholm (Télémaque, 2006)

Les humains ont quitté leur Terre empoisonnée et se sont exilés depuis des siècles dans un autre système solaire, où ils essaient de vivre en harmonie avec la nature. Mais cet équilibre dépend d'un système totalitaire appellé qui contrôle la société. John et Connie naviguent dans l'univers sur un vaisseau-animal. John est un peu rebelle ...

Bouh, pourtant j'adore cet auteur ! J'ai dévoré les 6 premiers volumes de la série de fantasy L'apprenti royal, j'ai beaucoup aimé Le dieu dans l'ombre. Mais là, ça démarre pas, c'est confus et répétitif, j'ai tenu le coup une centaine de pages, et puis-merde-alors, j'ai abandonné ! Vachement déçue ...

 

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Au fil des pages
commenter cet article
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 03:17

Aujourd'hui, Hermann a faim. S'il est dans un bocal, il est temps de lui préparer un maison plus grande. Transvasez-le dans un saladier en verre et donnez lui à manger :

- 250 ml de lait

- 125 gr de farine

- 200 gr de sucre en poudre

Mélangez-bien et laissez à nouveau reposer.

On laisse le pépère s'affamer pendant les 4 prochains jours, pensez à le touiller régulièrement. On se retrouve le mercredi 6 juin pour le nourrir à nouveau ...

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Pas à pas gâteau HERMANN
commenter cet article
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 21:27

Samedi matin, tonton Valentin et tata Nadejda ont emmené nos grands au Parc Astérix.

Et apparemment, tout ce joyeux monde s'est bien amusé :

Merci beaucoup à Val' et Nad' !

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Zoyeuse vie de famille !
commenter cet article
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 02:13

Alors, comment va Hermann aujourd'hui, ça gaze ? (enfin ça BULLE plutôt !)

Touillez-le gentiment plusieurs fois par jour (matin et soir pour ceusses qui travaillent), et faites tout pareil demain.

Attention, vendredi, on va lui redonner à manger, alors il faudra avoir sous le coude de quoi nourrir le bébé (farine, sucre en poudre et lait). 

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Pas à pas gâteau HERMANN
commenter cet article