Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 13:40

Aujourd'hui, on fait un p'tit détour

vers les produits d'entretien !

Comme les autres en parlent très bien, je vous propose des liens vers différents guides qui expliquent tout mieux que moi !!!

Z'aimez la JAVEL ? Ben allez voir là et là, ça va vous calmer !!!

La page du site Eco-consommation qui se demande s'il faut vraiment utiliser tant de javel ...

La page de Raffa qui en parle aussi !

Vous avez envie de changer vos habitudes de ménage (pour ceux qui font leur ménage :p) ?

La page du site Ecoconsommation qui donne des conseils pour nettoyer autrement

Et le guide d'entretien de la maison de Raffa et son équipe, à imprimer et à "potasser" ...

(cliquez et consultez ou téléchargez le livret)

 

 

Pour plus d'infos en général :

ECO-CONSOMMATION

RAFFA le grand ménage

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 00:00

Aujourd'hui, c'est Superpapa qui prend le micro, pour vous parler de ses nouveaux produits de bieauté !!!

Eh oui, moi aussi je m'y suis mis ... un peu poussé par Supermama, mais finalement pas mécontent d'essayer ses petites recettes magiques même si je me moque d'elle derrière son dos ! Faut pas lui dire hein ... Alors, les détails :

1/ Mon gel douche : vive le savon d'Alep liquide ! La sensation est la même qu'avec mon ancien gel douche ... à part qu'il est mieux ! Il est très agréable, mousse un peu moins. Sa couleur est très originale (kaki), et puis il sent vraiment bon : on s'habitue à son parfum particulier. Et ma petite femme y ajoute de la lavande et je ne sais plus quel truc exactement, mais surtout il est 100% naturel sans produits chimiques.

Shampoings en cours d'essais, j'en reparlerai plus tard ... En fait, avec mon casque de moto, j'ai tendance à avoir des pellicules, alors elle doit me trouver un shampoing qui réussisse à m'en débarrasser !

2/ Rasage : du balai la mousse à raser en bombe qui irrite ma peau sensible, et qui est pleine de cochonneries : vive le vieux blaireau et le savon spécial rasage déniché sur le site Aromanature (le mien, c'est celui à l'huile d'Avocat - Argile - Eucalyptus ...). Son application est très agréable (bien frotter avec le blaireau), le savon spécial sent très bon et mousse correctement. La lame de rasoir ne raccroche pas au visage. Vraiment j'en suis très content. J'ai la peau sensible toujours très irritée après le rasage, et là ça va, elle est beaucoup moins rouge. En plus, Supermama a inventé une recette super pour remplacer mon après-rasage que je n'aimais pas, et qui puait en plus : lisez la suite !

3/ Après-rasage : super recette à base de gel d'Aloé Véra, ma peau est hyper sensible et avec le gel en application elle est tonifiée puis purifiée et enfin hydratée. C'est un vrai régal !!! Il y a un peu de menthe poivrée, ça fait une impression de frais, et je voulais la sensation alocoolisée des après-rasages classiques alors elle a mis un peu de vodka (promis je ne le bois pas mon baume après-rasage ...), et de la camomille, et d'autres trucs, je ne sais plus exactement : moi je me contente de tester ! Ben en tout cas, c'est top ce baume ...

4/ Hydratation de la peau : encore un p'tit mélange de ma p'tite femme (elle, elle s'en est fait un aussi, mais pas le même vu qu'on a pas la même peau ...). Donc, moitié huile végétale d'amande douce et de noisette (impec pour réguler peaux grasses à mixtes) avec un ch'ti peu d'huiles essentielles (spéciales peau grasses et matures : encens, lavande et géranium). Ben oui, je rajeunis pas même si je suis toujours aussi beau (enfin toujours aussi bio surtout ...) ! Faut vraiment que je fasse un effort pour la mettre sérieusement, parce qu'en ce moment, je bourgeonne (non, c'est pas à cause du printemps :p). Je vais voir ce que ça donne sur la durée.

5/ Déodorant : j'ai laissé mon Mennen bourré de chlorhydrate d'aluminium (pas bien y paraît ...), et adopté le même déo que ma femme, la pierre d'Alun. En fait, Supermama a carrément caché mon déo d'avant pour que j'essaie le sien, et j'avais pas trop envie. Y pas d'odeur, ça sent l'odeur de la peau, bref, j'étais pas motivé sur ce coup là. Et ben avec cette pierre bizarre (elle est blanche, un peu translucide), franchement juré, je ne pue pas du tout, même que je ne me suis pas encore rasé les aisselles ... C'est vraiment étonnant, j'en suis baba.

Voilà, c'est tout pour le moment, on va bientôt changer de dentifrice, et je vais aussi essayer un nouveau shampoing, alors à suivre !

Supermama vous donnera tous les détails des produits dont j'ai parlé, mais en attendant, j'en suis tout à fait satisfait. Ils sont mieux que ceux que j'avais, moins chers, et surtout, meilleurs pour la santé ! Vous voyez, même réticent au départ, on se fait tout en douceur au changement, et on abandonne avec plaisir nos produits chimico-agressifs pour adopter les produits bio !

  Yessssssssss ...  

 

Y a un autre gars qui parle de ses produits, ça m'a bien fait marrer, allez jeter un coup d'oeil, c'est .

SUPERPAPA

 
Repost 0
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 00:00
 

Encore un article sur cet inépuisable sujet de la guerre entre cosmétiques chimiques et cosmétiques naturels.
Si ça vous saoule, passez votre chemin, sinon, bienvenue sur la planète MENSONGE !
 
 

On subit tous depuis plusieurs années un marketing ultra agressif sur le thème des bienfaits de la nature, qui suggère finalement que chaque produit vanté nous apportera plein de bonnes choses, on ne sait pas quoi, mais on y croit !
Mais en fait, ces cosmétiques sont pour la plupart très prétendument composées d’ingrédients naturels : les produits en question ne contiennent généralement qu’une part tout à fait infime (jusqu’à 1 pour 1000) de ces merveilleux principes actifs dont on nous rabat les oreilles, et renferment par contre une tripotée de saloperies dont on ne sait quasiment rien, si ce n’est qu’ils sont allergènes, et pour certains cancérigènes 
(voir à ce sujet l’émission Envoyé Spécial sur les cosmétiques diffusée en mars 2005 ; les articles parus régulièrement dans le magasine Que choisir ? ;  ou encore le fameux livre de Rita Stein dont s’était largement inspiré le reportage d’Envoyé Spécial, La vérité sur les cosmétiques, qui nous ouvre les yeux sur la face cachée des cosmétiques, en tenant compte de leur toxicité potentielle ou prouvée. Dans ce livre, on découvre une liste de 1200 composants, qui vous permet de décoder les étiquettes des produits).  

Pour la plupart, toutes les marques que nous connaissons utilisent des conservateurs et autres composants chimiques de synthèse, dont certains sont peu recommandables, et ça devient carrément pénible de devoir décoder toutes les étiquettes écrites dans un charabia latino-anglais, afin de s’assurer qu’on ne va pas encore acheter un produit suspect.    

Alors, deux solutions : se fier à l’un de ces labels bio (Ecocert , BDIH, Nature et Progrès), soit les faire soi-même (voir les adresses citées dans l’article du 07 mars dernier), en respectant certaines précautions, en particulier concernant huiles essentielles (article à venir là-dessus aussi !). Vous pouvez aussi aller vérifier l'inocuité de vos produits, pas que cosmétiques, sur le site de GREENPEACE .  

Le pire, c’est que le fameux argument nature touche carrément à l’arnaque pour la plupart des produits que nous trouvons couramment, et il y a un gouffre entre le discours marketing et la réalité du produit …  

Par exemple un lait à la rose, qui n’en contient que le parfum chimique, ou un gel douche aux huiles essentielles qui n’en indique aucune dans sa composition ! Et là, il faut être lucide : la pub et les astuces de packaging des cosmétiques savent nous faire avaler de sacrées couleuvres …    

Au final, renseignez-vous ! Evidemment, vous allez subir certains discours archi-culpabilisants, voir même absolument incompréhensibles pour le tout-venant, mais ça vaut le coup de persévérer ! Chacun devrait pouvoir faire ses propres choix en toute conscience, et surtout en toute connaissance …
On ne peut pas modifier l’ensemble de ses habitudes et gestes du quotidien (et on ne le veut pas forcément), mais finalement, il y a pas mal de choses à portée de main ! 

Et d’ailleurs, finalement, cette histoire de cosmétiques, c’est rien du tout (alors pourquoi qu'elle nous fait ch... avec ? ) :  Parce qu’il n’y a pas que les cosmétiques dans la vie ! Prendre soin de soi, c’est surtout respecter une certaine hygiène de vie (on ne parle pas de se faire moine hein …), mais manger de bons produits frais, fumer peu ou pas, dormir un minimum (ah, mauvais point pour Supermama), faire un peu de sport ... Que des choses évidentes qui valent largement la meilleure des crèmes hydratantes !!!

Et puis allez surfer par là : http://raffa.over-blog.com . C’est le blog d’une « petite belge incontournable », qui n’a pas sa langue dans sa poche, et qui prend la peine de se documenter avant de dire des âneries : un site passionnant !!!

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 00:00

Depuis quelque temps, Supermama a un nouveau dada dont elle vous a déjà fait profiter : les cosmétiques bio, voire même faits-maison. 

Au départ, l'arrivée de notre petit dernier à la peau super sensible, et l'envie de trouver autre chose que des traitement hyper agressifs pour y  remédier . Des rencontres aussi, des forums, et des sites en pagailles ! Le net est un vrai trésor pour qui se lance dans la grande aventure des cosmétiques bio !

On le répète, il suffit d'être strictement égoïste pour se faire du bien : en changeant quelques gestes du quotidien, on fait d'abord du bien à son propre corps, et à son porte-monnaie. 

Nous, on a commencé par faire du liniment => pour hydrater la peau d'Amélien et réduire ses plaques d'eczéma (radical), puis pour démaquiller Supermama et hydrater la peau de tout le reste de la famille.

Puis on a adopté les lingettes lavables, afin de limiter notre consommation de coton (coton dont le blanchissement au chlore n'est pas sans incidence sur notre environnement) => un simple morceau de tissu polaire acheté au mètre, et on a tout ce qu'il faut pour nettoyer le visage, les mains, et les fesses en cas de simple pipi.

Ensuite, on a eu envie de tester de nouveaux produits pour la toilette, shampoings et gels douche => un simple savon de marseille liquide auquel on ajoute par exemple une cuillère à soupe d'huile d'amande douce, quelques gouttes d'huiles essentielles pour parfumer. Jusqu'à ce que Supermama apprenne à transformer son savon d'Alep en gel douche (vachement plus pratique que la savonnette, et en gardant les merveilleuses qualités de l'huile d'olive et du laurier). Et justement hier matin, v'latipas Superpapa qui dit à Supermama que lui aussi il préfère le savon d'Alep, et que ce n'est plus la peine de lui faire du gel douche au savon de Marseille ! Parce que Superpapa, tout narquois qu'il est quand il voit sa petite femme raper son savon pour le fondre, aime la sensation de propre et le parfum naturel du savon d'Alep.  En plus, c'est carrément super économique et la peau est nickel !

Et ça continue, parce que Supermama ne s'est pas arrêtée en si bon chemin : aujourd'hui, elle fait son gommage pour le corps, des sels de bain (pleins de sortes, à la lavande, au sel, aux flacons d'avoine, à la rose ...), des crèmes pour le visage, des soins pour les cheveux, et une huile sèche pour le corps qui est carrément super.

D'ailleurs, les tests sont en cours auprès de cousine Cécé, cousine Delphine, copine Carine, copine Rafoune, tata Nadejda, Superpépé, et surtout tata Héloïse qui en a essayé pas mal (sans oublier la petite Emma et bien-sûr nous 5).

Alors voici, en attendant un article sur l'intérêt des cosmétiques BIO, des liens qui vous donneront quelques idées, pour une transition en douceur (ou violente) vers des produits de beauté extras, à acheter ou à se concoter soi-même ...

Pour les acheter, quelques marques qu'on aime, à trouver dans les parapharmacies et magasins bio, et qui respectent un certain nombre de labels :

Quelques marques sûres :

(y en plein d'autres bien-sûr. Vous pouvez souvent commander par internet, et pensez à demander à vos copines de commander en même temps pour limiter voir supprimer les frais de port !

Pour apprendre à faire vos produits, plusieurs sites et blogs :

  • Une mine de recettes => Au féminin
  • Un blog qui récapitule plein d'adresses et de liens, constitué des trouvailles d'une tripotée de nanas passionnantes, au premier rang desquelles on trouve la fameuse RAFFA dont on reparlera bientôt  => Le fil vert
  • Un site super connu et vraiment passionnant, en particulier sur les cosmétiques : on y trouve plein de recettes géniales =>  les Banlieusardises
  • Un forum de petites sorcières qui adorent fabriquer leurs produits maisons dans des chaudrons magiques => le forum des Petites magies 
  • Pas mal d'infos et encore des recettes (petit bémol à cause des liens commerciaux vers des produits pas top, mais plein d'idées quand même) => Embellys
  • Un site super pas cher pour commander les ingrédients, tout n'est pas bio, mais c'est à des prix défiant tout concurrence => Aromazone
  • Pour trouver des huiles essentielles bio, des hydrolats et autres huiles végétales => Florame et Centifolia

Et pour finir, the LIVRE, la bible par laquelle tout commence, mais qui n'empêche pas d'en acheter d'autres :

1001 remèdes naturels de Laurel VUKOVIC (édité chez VIGOT), absolument génial l'air de rien !!!

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !!!


AJOUT du 09/03/2006 : THE forum incontournable, la communauté LTT ! Il y a des pages et des pages d'infos ...

 

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
22 février 2006 3 22 /02 /février /2006 14:50

Alors, l'idée de la semaine :

trier ses déchets ménagers en se facilitant la tâche ...

On ne va pas vous faire un cours sur l'intérêt du recyclage (Ekopédia s'en charge pour nous), et l'obligation théorique faites au communes françaises d'organiser le tri sélectif, mais vous proposer un petit investissement bien pratique pour y arriver : THE poubelle à plusieurs compartiments, pour ne pas sortir 15 fois par jour jeter ses déchets dans les grandes poubelles prévues à cet usage ...


L'investissement donc, variable selon les magasins, on n'a pas fait une étude de marché, mais voici notre choix :

La photo d'hier vous montrait ça , à savoir un support coulissant monté sur rail, à mettre dans un placard (mais vous pouvez aussi laisser vos poubelles à l'extérieur d'un placard ...) qui permet de poser deux bac de 11 et 15 litres, avec ou sans couvercle (sans , c'est moins cher et plus pratique).
Investissement total, 22 €, avec les deux poubelles, le support et les glissières métalliques.

Les deux poubelles sont munies d'une anse et se défont très facilement : on n'a plus qu'à les vider avant qu'elles débordent.
Les nôtres ont quelques années, sont nickels, et on en est très contents !


Tout le monde n'a pas la place dans ses placards, alors on peut tout simplement avoir des sacs accrochés un peu partout dans la cuisine, mais quand on peut, c'est un système très abordable et surtout très pratique. 

Bien-sûr, les invités ont toujours un peu de mal, surtout si on ne leur explique pas ... : dernier exemple, les Toune qui nous ont mis les pipettes de sérum phy et le coton avec lesquels ils torturent Manutoune dans le bac spécial VERRE ...  Mais bon, on ne leur avait pas encore expliqué ... La prochaine sauterie à la maison, ils seront au TOP !!! :0036:

A vous de jouer !

PS : Bravo AMANDINE  bien aidée par Héloïse ...

 

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
17 février 2006 5 17 /02 /février /2006 00:00

 

Dans la série "Recettes sympas à faire soi-même comme un(e) grand(e)", nous vous proposons aujourd'hui

les SELS DE BAIN

Evidemment on ne conseille pas de prendre des bains tous les jours étant donnée la quantité d'eau que cela consomme, mais une fois de temps en temps ... (oui oui, on peut se doucher entre deux bains !!! :0036:).

Bref, une recette ultra simple qui donne des sels de bain maison super faciles à faire.

Le matos' :

- Un sac en plastique neuf (genre sac pour les surgelés)

- Du gros sel (celui que vous voulez, même du sel de Guérande si vous êtes pétés de thune)

- Du bicarbonate de soude (moi je le trouve au rayon sel de cuisine de mon hyper, il neutralise le calcaire de l'eau et laisse la peau toute douce)

- Des huiles essentielles (article à venir sur les huiles essentielles, dont il ne faut pas abuser)

- De l'huile végétale (d'amande douce par exemple)

- Un bocal



Notre recette testée et approuvée :

Sels de bain relaxants de Supermama

Recette :
Mélanger dans le sac en plastique propre
250 gr de gros sel de mer,
75 gr de bicarbonate de soude,
25 gouttes d’huile essentielle d’orange + 5 gouttes d’huile essentielle de mandarine + 2-3 gouttes d’huile essentielle de lavande (diluer au préalable les HE dans ½ cuillère à café d’huile d’amande douce)
Malaxer soigneusement le tout dans le sac, mettre dans des pots en verres stérilisés (bouillis quelques minutes) et bien secs, et laisser de côté 15 jours avant de s’en servir.

Usage :
A utiliser de préférence le soir (les huiles essentielle choisies ont des vertus apaisantes, mais sont également photosensibilisantes) dans un bon bain chaud : doser une à deux cuillères à soupe de sels de bain en fonction de la taille de la baignoire.

Le truc en plus :
Ajouter 2-3 gouttes de colorant alimentaire jaune ou orange au moment du mélange pour égayer. Mettre la préparation dans un pot en verre décoré d’une jolie étiquette personnalisée.

 Si mes recettes vous plaisent, n'hésitez pas à les essayer, en prenant la précaution d'en tester les ingrédients au préalable.
Si vous en parlez par chez vous, n'oubliez pas de citer leur auteur en indiquant leur provenance.

Merci d'avance !

Repost 0
7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 01:05

Pour l'anniversaire de Miss Carine, Supermama lui a concocté un joli coffret maison ...

Comme je lui ai offert hier, je peux maintenant vous en dévoiler le contenu :

En plus du joli panier pour ranger ses chaussettes trouées, il y avait un petit bocal de sels de bain aux agrumes (recette à venir cette semaine), un beau flacon de liniment, et un flacon de savon d'Alep liquide, avec des explications pour utiliser chacun de ces produits faits maison. Et pour se détendre l'âme en plus du corps, il y avait aussi un CD de musique !

Je me suis bien éclatée sur le packaging !

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
25 janvier 2006 3 25 /01 /janvier /2006 00:00

 

EXPLICATIONS :

Ce que vous voyez là, ce sont les copeaux obtenus en rapant un savon d'Alep, dans le but de le transformer en gel douche !


Qu'est-ce que le savon d'Alep ? Elaboré depuis la haute antiquité, originaire de Syrie, les croisés le rapportèrent en Occident. Ce savon s'est répandu à travers le bassin méditerranéen, en passant par l'Italie et l'Espagne, pour atteindre Marseille, dont le savon est l'héritier direct du Savon d'Alep. Produit complètement naturel, il est élaboré exclusivement avec des matières premières nobles et ne contient - en sa forme originale - ni colorant, ni parfum, ni adjuvant. Composé d’huile d’olive et de laurier, les vertus curatives de ce savon « surgras » sont réputées.
Préférez le savon d’Alep avec 35% d’huile de Laurier, particulièrement recommandé pour les peaux délicates, sujettes à eczéma par exemple.

Le savon d'alep n'est pas parfumé aux produits chimiques, il sens plutôt la nature : huile d'olive et laurier, que du naturel !

Avec un savon d'alep de 200gr de bonne qualité (entre 20% et 35% de laurier), acheté moins de 3 euros (pour nous, dans un magasin bio, Les nouveaux robinsons à Montreuil - 93), vous pourrez faire 1 litre de produit lavant. Le coût de revient défie donc toute concurence, puisque le coût du litre de produit à douche "premier prix" de n'importe quel hypermarché avoisine les 5 € (on parle d'un gel douche basic avec toutes les cochonneries dedans), les produits à douche de marque pouvant dépasser 10 € le litre. Le savon d'alep liquide tout prêt est vendu autour de 24 € le litre !

Alors, n'hésitez-pas, rapez !

Notre recette testée et approuvée :

Crème lavante d’Alep de Supermama

Recette :
Raper 50 gr de savon d’Alep.
Faire chauffer à feu moyen avec 250 ml d’eau de source, et remuer doucement jusqu’à dissolution complète du savon. Retirer du feu et ajouter 5 gouttes d’huiles essentielles de Lavande (qui apaise, purifie et calme les irritations).
Mettre dans un flacon propre.

Usage :
A utiliser pour laver le visage (démaquillage ou toilette) et le corps. Tout à fait recommandé pour la toilette des bébés et jeunes enfants à la peau fragile. Ce savon mousse peu, mais comme la plupart des savons surgras dépourvus d’adjuvants artificiels.

Le truc en plus :
Ne remuez pas trop fort pendant la dissolution des paillettes de savon, vous risqueriez de voir se former à la surface une mousse difficile à éliminer ensuite.
Conservez la préparation dans un ancien flacon de gel douche ou un petit flacon-pompe. Il a une consistance très liquide quand vous venez de le fondre, mais se solidifie en refroidissant, au point qu'il faut secouer un peu votre flacon avant usage pour lui redonner sa consistance crémeuse.

Compléments d'infos du 13/01/2006 :

Chez nous, on en prépare 250ml par 250 ml, et comme toute la famille s'en sert, on en refait plusieurs fois par mois. Si on en prépare plus, le reste attend dans une bouteille en verre stérilisée au frigo.

Pour améliorer la conservation, mettre une goutte d'huile essentielle d'arbre à thé (Tea tree) : antimicrobien, bactéricide et fongicide. Il sent fort, mais dilué dans le savon liquide, ça ne sent quasiment plus. On peut aussi utiliser l'extrait de pépin de pamplemousse qui agit aussi comme un conservateur naturel (antibactérien, antifongique, antimicrobien, antiviral, anti-parasites et conservateur, la totale !).

Pour les plus jeunes et pour les femmes enceintes, il faut être très prudent dans l'utilisation des huiles essentielles, et préférer l'extrait de pépin de pamplemousse (EPP) pour améliorer la conservation des cosmétiques maison.

Si mes recettes vous plaisent, n'hésitez pas à les essayer, en prenant la précaution d'en tester les ingrédients au préalable.
Si vous en parlez par chez vous, n'oubliez pas de citer leur auteur en indiquant leur provenance.

Retrouvez nos autres rubriques ECOLO ici :


Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 01:00

Les Lampes à économie d'énergie (ou LED, ou lampes fluorescentes) ...  

 

1/ Une lampe hallogène consomme en un an autant d'énergie que :

A- 2 ampoules à basse consommation

B- 2 machines à laver

C- 2 grosses voitures en ville

D- 2 allers et retour Paris-Montréal

LA BONNE REPONSE ETAIT LA B : Une lampe hallogène consomme en un an autant d'énergie que 2 machines à laver ! Par ailleurs, une lampe à basse consommation de 20 watts éclaire autant qu’une lampe à incandescence de 100 watts, pour une durée de vie beaucoup plus longue …

2/ Un récepteur de télévision en mode "veille" une journée entière consomme plus que lorsqu'on le regarde allumé pendant :

A- 2 secondes

B- 2 publicités

C- 2 films

D- 2 ans

LA BONNE REPONSE ETAIT LA C : Un récepteur de télévision en mode "veille" une journée entière consomme plus que lorsqu'on le regarde allumé pendant 2 films !

PERSONNE N'A TROUVE LES BONNES REPONSES !!!

Alors, quelques précisions ...

« Les lampes fluorescentes aussi appelées lampes à basse consommation sont des tubes fluorescents émettant de la lumière, caractérisés par une faible consommation énergétique et une longue durée de vie. (…) La lampe à basse consommation est également appelée fluocompacte ou lampe à économie d'énergie. » (WIKIPEDIA )

Les ampoules incandescentes ordinaires gaspillent 90 % de l'énergie consommée en produisant de la chaleur plutôt que de la lumière ... Préférez-leur les lampes à économie d'énergie, vous ferez des économies sur votre facture même si l'investissement de départ semble coûteux (les nouvelles générations de LED peuvent durer jusqu'à 10 ans, contre 1 an en moyenne pour une lampe à incandescence classique).

Aujourd'hui, on trouve des lampes fluorescentes qui conviennent à presque tous les appareils d'éclairage.

Un conseil : investissez en premier dans les endroits où la lumière reste allumée plus longtemps, comme la cuisine et la salle à manger.

Quelques précisions et idées fausses :
Faut-il éteindre tout éclairage fluorescent lorsque l’on quitte une pièce ?
Oui, si vous êtes absent pendant plus de 15 ou 20 minutes. La première fausse idée répandue est qu'il faut plus d'énergie pour allumer un tube fluorescent que pour le maintenir allumé ; la deuxième fausse idée étant que le fait d'éteindre et allumer un fluorescent trop souvent en accélère l'usure. La réalité = Lorsque vous allumez une ampoule LED, il se produit un appel de courant qui ne dure en moyenne pas plus d'un dixième de seconde et requiert l'équivalent d'approximativement cinq secondes de service normal. Il faudrait donc allumer et éteindre vos lampes fluorescentes plus souvent qu'à toutes les cinq secondes pour consommer plus d'énergie qu'à l'habitude. Ce qui prouve qu'éteindre et allumer un tube fluorescent de manière normale n'a qu'un effet minime sur votre facture d'électricité. Par contre, l’ampoule met quelques secondes avant d’arriver à son intensité maximum d’éclairage, et c’est donc plutôt pour des raisons pratiques qu’il faut éviter des les éteindre trop fréquemment (Source : Lighting designlab).


Enfin, il y a quelques réserves concernant les LED, puisqu'elles contiennent un gaz à base de vapeur de mercure. Leur recyclage nécessite donc une élimination particulière. Les industriels travaillent à les rendre plus facilement recyclables et de moins en moins polluantes. En attendant, certaines chaines de magasins comme IKEA récupèrent les ampoules usagées au même titre que les piles.

A VOUS DE JOUER !

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 00:00

à quoi ça nous sert ? 

Voici la réponse avec quelques explications :

 

 

il s'agit donc de balles de lavage à mettre dans la machine à laver !

Ajoutées au linge, ces balles de lavage en  agissent comme les lavandières d'antant. Elles tapent le linge, améliorent le brassage et donc le nettoyage, pétrissent le linge sans l’abîmer et permettent de réduire la quantité de lessive (environ 30%) et la durée du rinçage (si votre machine a une touche qui vous permet de choisir un rinçage 1/2 charge !). 
Les balles sont adaptées à tous les types de linge, à l'exclusion des vêtement les plus fragiles (lainages, sous-vêtements sexys, etc.).

Le linge est mieux lavé, plus doux, plus souple et mieux rincé.

Avec un investissement de départ de 20 euros  ( 12 balles en caoutchouc recyclé of course !), vous pourrez utiliser votre machine à laver de façon plus économique, et donc écologique ! Vous pouvez aussi décider de réinvestir l'économie de lessive réalisée dans un produit plus respectueux de l'environnement

Les balles sont à utiliser de préférence avec les machines à laver qui se chargent par le haut, et vous devrez éviter de programmer votre lessive en pleine nuit si vous avez des voisins sensibles ... En effet, ça génère un peu de bruit.

Vous pouvez aussi tenter d'acheter des balles de golf, bien moins cher, un poil plus grosses et plus lourdes, mais surtout très dures (en résine synthétique par rapport au caoutchouc des vraies balles) et plus bruyantes. A priori, si l'on en croit les forums de discussions à ce sujet, il 'ny aurait pas d'usure prématurée des machines à laver utilisées avec des balles de golf. Il faut préférer les plus légères. Dernière possibilité : récupérer les boules des souris d'ordinateur. Mais c'est pas à la portée de tout le monde ...

Des infos, des conseils, sur le super site de RAFFA qui est une mine d'infos en tous genres !

http://raffa.over-blog.com/article-496278.html

Retrouvez nos autres rubriques ECOLO ici :

Sur ce blog, on vous a aussi parlé lessive ici :

La lessive (2) : mode d'emploi de la lessive au savon de Marseille (lundi 30 octobre 2006)

La lessive (1) : généralités sur la composition des lessives classiques (lundi 30 octobre 2006)

Les détachants naturels pour le linge (mardi 29 août 2006)

Les balles de lavage (mercredi 11 janvier 2006)

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article