Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 12:29

Comme y a pas d'âge pour se sensibiliser à la "chose" écologique, au développement durable, et à quelques gestes citoyens, voici quelques petites pistes pour les enfants :  

* un livret réalisé par le ministère de l'écologie et du développement durable, qui explique deux-trois gestes du quotidien à nos chers bambins, et qui n'est pas si mal fait que ça pour un projet gouvernemental:


* HONOLOKO


Honoloko est une île qui ressemble planète, où chacune de nos actions influe sur l'environnement. C'est dans ce microcosme que le joueur doit prendre un certain nombre de décisions pertinentes : chaque réponse aux questions modifie l'aspect de ce petit monde, et améliore, ou non, la vie sur Honoloko. Un score final note la qualité des réponses et donne des conseils pour s'améliorer. L'enfant peut ainsi découvrir des gestes écologiques simples.


* les jeux proposés sur le site de l'ADEME pour apprendre à protéger l'environnement au quotidien :

1/ un petit jeu de rôle rigolo et ludique qui consiste à faire les gestes du quotidien d'un enfant qui se lève et se prépare pour aller à l'école. On voit si l'on parvient à limiter les différents gachis de ressources et d'énergie. "DEVIENT LE GRAND MAITRE DU REFLEXE PLANETAIRE


2/ "ECOVILLE" , sorte de Sim City à la sauce écolo, ou comment construire la ville idéale, en terme d'écologie, de développement durable, de respect de l'environnement et des gens. 

Pour les grands, tout sur l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie dont les missions sont de susciter, animer, coordonner, faciliter ou réaliser des opérations ayant pour objet la protection de l'environnement et la maîtrise de l'énergie) en cliquant ici .

-----------

Retrouvez nos autres rubriques ECOLO ici :

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 02:08

... ou comment fait Supermama pour sentir la rose (ou presque) !

La solution : une recette qui mélange la plupart des produits naturellement reconnus pour leurs propriétés limitant les odeurs-qui-puent !

le déo maison

Ce petit mélange-maison utilise donc :

- l'aloé véra (c'est un astringeant, bactéricide, et en plus il rééquilibre le ph de la peau, limitant donc le développement des mauvaise odeurs),

- le bicarbonate (qui neutralise les odeurs),

- l'hydrolat d’hamamélis = eau florale (astringent, antiseptique, antifongique),

- les huiles essentielles qui : soit sentent bon, soit ont des vertus intéressantes (antibactériennes, ou, pour certaines, régulant la transpiration).

Pour les huiles essentielles, j'ai d'abord fouiné du côté de la sauge sclarée (Salvia sclarea) qui régule la transpiration, mais l'odeur ne me plaisait pas du tout. Autre huile essentielle intéressante pour réguler, le Cyprès (Cupressus sempervirens). Mais je n'avais pas envie de les acheter juste pour ça, alors j'ai cherché du côté des huiles essentielles que j'avais déjà à la maison :
- HE Palmarosa (Cymbopogon martinii), un excellent antibactérien ;

- HE Géranium rosat, antiseptique, antibactérien et antifongique puissant ;

- HE Bergamote (Citrus Bergamis), purifiante et antiseptique, mais surtout à la merveilleuse odeur douce et fruitée. Mais comme elle est photo-sensibilisante (fait réagir la peau au soleil), je ne l'utiliserai pas en été quand je me ferai bronzer les aisselles …

- HE Verveine odorante (Lippia citriodora) pour sa merveilleuse odeur citronnée. 

Ma recette testée et approuvée :

Déodorant naturel de Supermama

Recette :
Pour un mélange d'environ 35 ml (vous pouvez aussi en faire moins pour le tester sans trop gacher de produit : moi, j'ai commencé avec des toutes petites proportions ...), mettre dans l'ordre :

  • - 4 cuillères à café (= 20 ml) de gel d'aloé véra
  • - 10-12 gouttes d'huiles essentielles (soit une concentration à environ 2%)
  • - 2 cuillères à café (= 10 ml) d'hydrolat d'hamamélis
  • - 1 cuillère à café (= 5 ml) de bicarbonate de soude

Bien remuer pour dissoudre le plus possible le bicarbonate.

Mettre dans un flacon propre. Si c'est un spray, attention, vous risquez de la boucher avec le bicarbonate.

Au minimum, mettez de l'huile essentielle de Palmarosa, + éventuellement du Géranium et/ou de la Verveine (3-4 gouttes de chaque par exemple). Et pour le plaisir, si vous en avez, remplacez la Verveine par de la Bergamote quand vous n'exposez pas vos aisselles au soleil.

Usage :
A utiliser comme déodorant, après la douche, sur peau sèche, ou éventuellement après un p'tit coup de pierre d'alun sur peau humide.

Le truc en plus :
J’ai gardé mon ancien déo qui avait un roulement à bille, je l’ai nettoyé et rempli avec mon mélange. Et hop, v’la un déo maison qui a fait ses preuves depuis plusieurs semaines, et dont je suis ravie.

Voilà, c'est tout ! Je vais aussi bientôt essayer en ajoutant à mon mélange du vinaigre de cidre bio (désodorisant et antiseptique), mais j'ai peur : que ça pique et/ou que ça pue !

Si mes recettes vous plaisent, n'hésitez pas à les essayer, en prenant la précaution d'en tester les ingrédients au préalable.
Si vous en parlez par chez vous, n'oubliez pas de citer leur auteur en indiquant leur provenance.

Retrouvez nos autres rubriques ECOLO ici :

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 00:24

... ou comment fait Superpapa pour ne pas puer !

La solution a fait ses preuves depuis longtemps, ici et ailleurs :

la pierre d'ALUN

Mais qu’est-ce que c'est au juste ?

L’alun est un sel composé de sulfate d’aluminium, de potassium ou d‘ammonium et d’eau de cristallisation (c'est pour faire sérieux, mais z'êtes pas obligés de retenir ça ...).

L’alun se rencontre naturellement dans les gisements, partout dans le monde, et près de chez nous comme en Auvergne, en Bavière, près de Naples, ...

Connue depuis des générations pour ses diverses propriétés, on a même découvert des papyrus datant de l'Egypte antique qui montre que les Egyptiens connaissaient l'alun. Au Moyen Age, l'alun était aussi et principalement employé dans l'industrie textile.

D'origine minérale, la pierre d'alun est traditionnellement utilisée comme déodorant naturel. Elle agit en déposant un film invisible de sels minéraux : ainsi, elle ne couvre pas l’odeur par une autre, elle ne vous empêche pas de transpirer, elle évite tout simplement la prolifération des bactéries responsables des mauvaises odeurs.

Outre son effet sur la régulation de la transpiration, la pierre d'alun est également efficace après une épilation afin de calmer les irritations et stopper les petites coupures. Les hommes en effet s'en servent pour apaiser leur peau après le rasage.

La pierre d'alun est donc une excellente alternative aux déodorants chimiques. Sous forme de pierres ou de sticks déodorants, vendus dans les magasins bio, parapharmacies, ..., la pierre d’alun s’utilise humidifiée directement sur la peau. Vendue entre 5 et 10 euros, cette pierre super économique peut durer plusieurs années.

L'expérience des Superzhéros :

On avait acheté une première pierre pour Superpapa il y a quelques années dans un magasin, pour l'utiliser comme hémostatique (pour cicatriser les petites coupures après le rasage). Quand on a voulu s'en servir comme déo, ça nous avait pas du tout convaincus.

Et puis il y a quelques mois, on a persévéré, on en a racheté une dans une parapharmacie, en vérifiant la composition, et tout et tout. Faut croire que notre première pierre était de la m.... ou que notre odorat a changé, parce que ça marche ! Et les mois passant, ça se confirme.

Superpapa se frotte la pierre d’alun sur la peau humide après la douche (sur ses douces aisselles ;o) ), ou pshitte un peu d’hydrolat d’hamamélis (= eau florale qui est naturellement astringente, antiseptique, et antifongique) avant de frotter la pierre. Il note tout de même qu'il sue plus qu'avec son ancien déo (ben voui, ça limite pas la transpiration, ça limite l'odeur ...), mais ne pue pas.

-------------------------

Petites précisions sur la pierre d’Alun pour les spécialistes, et parce que certaines polémiques ont voulu confondre sels d'alun et chlorhydrate d'aluminium ...

Si ça vous saoule, passez votre chemin, et allez directement à la case commentaire sans passer par la case explication !

La pierre d'alun existe sous deux compostions différentes :
-la pierre d’alun naturelle c'est du potassium alun (sulfate double d'aluminium et de potassium) --> elle se trouve en général en morceaux inégaux ou est utilisée dissoute dans des déos naturels.
-la pierre d’alun artificielle, c'est de l'ammonium alun (sulfate double d'aluminium et d'ammonium) --> elle se trouve en général en forme de déodorant stick, ou également dissoute dans des déos.

Contrairement au chlorhydrate d'aluminium présent dans 90% des déos, les sels d’alun n’ont jamais été recensé comme toxique potentiel, ne passent pas la barrière de la peau et sont éliminés au rinçage. On peut donc utiliser la pierre d’alun, naturelle (à privilégier) ou artificielle.

Voir aussi là :  http://www.econovateur.com/cgi-bin/qpc/comments.cgi?dd=critcom150502&id=252&fct=rmsg

Si mes recettes vous plaisent, n'hésitez pas à les essayer, en prenant la précaution d'en tester les ingrédients au préalable.
Si vous en parlez par chez vous, n'oubliez pas de citer leur auteur en indiquant leur provenance.

Retrouvez nos autres rubriques ECOLO ici :

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 01:24

Pour préparer l’été qui arrive,

et la chaleur qui fait qu’on pue et qu’on sue

(vue la météo, c’est pas gagné …),

parlons un peu de transpiration …


Sujet trèèèèèèès important, surtout dans nos sociétés occidentales archi-asseptisées !

Perso, je déteste puer la sueur, mais en préparant cet article et en me penchant sur le sujet des déos naturels (puisqu’évidemment, vous me connaissez, c’est de cela qu’il s’agit …), je me suis rendue compte qu’on faisait une confusion majeure : transpirer ce n’est pas puer, en tous cas pas forcément.

Et première chose à savoir, la transpiration est naturelle, et nécessaire (je ne vous ferai pas un cours, mais je vous renverrai à l’article de Raffa sur le sujet).
Donc, la transpiration agit sur différents processus physiologiques, en priorité la thermorégulation de notre corps (rôle de thermostat) et l’élimination des déchets.
Deuxième chose à savoir, ce n’est pas la sueur qui pue, mais la dégradation de cette sueur par les bactéries.


On sue deux sueurs différentes, toutes deux produites par deux sortes de glandes sudoripares :

      • - l’une produite par les glandes eccrines (cool, j’ai appris un nouveau-joli-mot …), composée à 99% d’eau et de sel : cette sueur ne sent rien, et n’est pas dégradée par les bactéries.
      • - l’autre produite par les glandes apocrines, composée à 95% d’eau et de matières organiques : et là ça sent ! C’est même ce qui donne notre odeur personnelle, unique et reconnaissable, cette fameuse odeur qui va créer une irrésistible attirance entre deux êtres que tout oppose … (mouais, bonjour l’excuse !!!)

Première conclusion :
- il ne faut pas empêcher la transpiration ;

- il faut limiter la prolifération des bactéries qui dégradent la sueur pour éviter de puer ! C'est à dire bien se savonner là où on sue, et choisir un déo "intelligent".


Or, les déos du commerce sont bourrés de saloperies, produits plus que suspects qui parfument (pour camoufler les odeurs), limitent la transpiration (paaaaaas bien !!! et comment il fait le corps alors pour éliminer toutes les saloperies qu’il contient ?), mais aussi des antibiotiques, parabens et autre « chlorhydrate d’aluminium » -> qu’est-ce que c’est que ce truc ? une substance plus que nocive, qui est accusée des pires maux (et non, ce n'est pas forcément qu'un hoax, voir ici ) et tant qu’on ne prouve pas son innocuité, vaudrait mieux s’en passer. Et comme ce sont les entreprises qui commercialisent les produits, qui font également les tests avant de les mettre sur le marché (bonjour l’indépendance …), c’est pas gagné pour savoir la vérité … En plus, gros problème : il y a désormais du chlorhydrate d’aluminium dans quasiment tous les déos qui promettent 24h (ou plus) sans odeur désagréable.
Il y a quelques exceptions dans le grand commerce, comme Sanex, et évidemment les marques qui ont un label bio comme Weleda et compagnie (voir récapitulatif des marques cosmétiques).

On nous a d'ailleurs parlé récemment en bien d'un déo bio que l'on trouve dans certaines parapharmacie, de la marque SANOFLORE   (Déodorant bille Mandarine verte et Sauge, autour de 8€).

Chez les Superzhéros, on a eu un peu de mal à trouver la solution idéale, et pas trop couteuse non plus. Et on est passé par un certain nombre de tests de produits, pas toujours convaincants (genre le déo Weleda au citrus : une horreur, on pue dès l’application tellement l’odeur est  forte et acide. Mais dans la même marque, il paraît que celui à la sauge est très bien … on ne l’a pas essayé !).


On a désormais nos solutions personnelles, et même une super recette testée et approuvée, qu’on vous donnera demain pour vous tenir encore un peu en haleine …


  • Ce qu’a choisi Superpapa : c’est la pierre d’alun (on vous dit tout sur la pierre d’Alun DEMAIN !).  Il se limite à une technique ultra simple : il frotte la pierre d’alun sur la peau humide après la douche, ou pshitte un peu d’hydrolat (=eau florale) d’hamamélis avant de frotter la pierre. C’est vrai qu’au départ ça fait un peu bizarre de ne plus sentir le parfum sous les bras, mais peu à peu, on se réhabitue à son odeur naturelle, et c’est carrément agréable.


  • Ce que fait Supermama : je me suis concocté ma petite recette, en fabriquant un super déo-maison ! En mélangeant des produits naturels qui ont des qualités utiles pour limiter les odeurs-qui-puent : aloé véra (c'est un astringeant, bactéricide, et en plus il rééquilibre le ph de la peau, limitant donc le développement des mauvaise odeurs), bicarbonate (qui neutralise les odeurs), hydrolat d’hamamélis (astringent, antiseptique, antifongique), et des huiles essentielles qui sentent trop bon !

Enfin, en a vachement parlé récemment, ça a même carrément dégénéré lol, mais les poils sont les meilleurs amis des odeurs : ce sont des « nids à bactéries » », et en plus, ils gardent l’odeur dont ils sont imprégnés. Quand on s’épile, on laisse moins de surface aux bactéries qui vont provoquer les mauvaises odeurs, ça évite la macération (la peau peut sécher plus rapidement).

La suite, demain ...

Si mes recettes vous plaisent, n'hésitez pas à les essayer, en prenant la précaution d'en tester les ingrédients au préalable.
Si vous en parlez par chez vous, n'oubliez pas de citer leur auteur en indiquant leur provenance.

Retrouvez nos autres rubriques ECOLO ici :

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 00:44

Tadaaaaaaam, roulement de tambour, grande nouvelle, depuis quelques mois, j'ai adhéré à une association, qui porte la très étrange, et non moins hillarante, appellation de "la courgette solidaire" !!!
Alors là, vous vous demandez si je suis devenue complètement folle, ou bien s'il y a une explication sensée à tout ça ...

Alors d'abord, qu'est-ce que c'est que cette association ? C'est une AMAP ! Et qu'est-ce qu'une AMAP ? C'est une Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysane.

Bon ça nous avance pas trop tout ça ...

L'idée principale, c'est de manger "bio" sans forcément se ruiner ! (en fonction d’une grille de prix convenus en début de saison, d’environ 15% inférieure aux prix du marché)

Un groupe de consommateurs passe un contrat avec un maraîcher local (le nôtre s'appelle Daniel, et est situé près de Dourdan, dans le 91). Chaque consommateur achète à l’avance sa part de récolte en s’engageant pour une "saison", payable en début de chaque mois. Les légumes à cultiver sont choisis par le producteur et les consommateurs .

Les légumes sont frais, de saison, diversifiés, cultivés sans herbicides ni pesticides, et distribués à mesure qu’ils mûrissent. La proximité de la ferme minimise les transports et les emballages. En bref, une économie sociale et solidaire, du commerce équitable local : les consommateurs partagent avec le producteur les risques et les bénéfices naturels liés à l’activité agricole.

Dans l'AMAP si bien nommée "la courgette solidaire" (sans dèc', rien que pour ça j'y aurais adhéré les yeux fermés !), toutes les deux semaines, un "panier" de 4 à 5 kgs de 5 sortes différentes de légumes est distribué à chaque adhérant. En parallèle, il y a aussi des distributions de jus de pomme, cidre, céréales, viande …, ainsi que de produits du commerce équitable international.

Comme j'avais peur d'être dépassée par la quantité, et que j'ai une collègue qui se fait autant de souci que moi pour l'alimentation de sa petite famille, nous sommes partagés tous les frais à 2, et partagerons donc également les paniers, que l'on récupèrera quatre fois par mois à partir de juin !

Je vous raconterai donc la suite sous peu ... Mais d'ors et déjà, je suis ravie du principe, et j'attends avec impatience mes premiers légumes.

Je n'ai ni la place, ni le temps de cultiver un aussi beau potager que celui de CAT, alors ces légumes bio et bons (enfin j'espère) seront les bienvenus !

Quelques détails supplémentaires pour ceux que ça intéresse, sinon, passez directement par la case COMMENTAIRE !!!

o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Je vous copie-colle quelques renseignements glanés ça et là :

Alors pourquoi les amap ?
· Côté consommateurs : la volonté de sortir de l'insécurité alimentaire (vache folle, OGM, dioxine, etc.), la perte de repères par rapport aux saisons et sur la manière de cuisiner les produits de base, l'inaccessibilité des produits de qualité aux personnes à bas revenus, ...
· Côté agriculteurs : les difficultés économiques pour se maintenir, les difficultés pour s'installer, un métier dévalorisé, le faible nombre d'agriculteurs (conventionnels et bio) en région Ile-de-France.
· Côté société : l'environnement pollué et l'augmentation des problèmes de santé dûs pollution, la mauvaise alimentation, la baisse inquiétante de la biodiversité, les tensions entre agriculteurs et citadins, la disparition des terres fertiles au profit de la spéculation immobilière ou de l'agrandissement des fermes, la mondialisation de l'agriculture avec augmentation considérable des distances entre lieux de production et de consommation (avec les conséquences qui en découlent), etc.

=> Idée principale :
• recréer un dialogue agriculteurs-consommateurs,
• garantir la viabilité économique des fermes s'engageant dans une démarche d'agriculture durable,
• faciliter l'accès et l'éducation à une alimentation de qualité.

Alliance Paysans Consom'Acteurs
Iledefrance
25 rue d'Hauteville 75010 Paris – 01.45.23.42.19 reseauamapidf.org

Initiative soutenue par le Fond Social Européen

Intérêt des AMAP :
● produits frais, de saison, du terroir, sans produits chimiques, et production valorisée à 100%, minimum d'emballage,
● planning prévisionnel de récolte, équiblibre légumes fruits/feuilles/racines/fleurs, et répartition légumes "lourds" souvent plus faciles à produire et "fragiles" plus onéreux (même idée pour les autres types de production),
● prix (dans l'idéal en fonction des coûts de production, à défaut en référence aux prix du marché),
● partage des risques et des bénéfices naturels liés à l'activité agricole,
● intégration des personnes à bas revenus (p.ex. échange services/légumes),
● engagements non monétaires des adhérents (au moins 1 permanence distribution et 1 sortie à la ferme par adhérent, participation à la réunion de bilan de fin de saison),
● modalités de distribution (fréquence, lieu, horaire).

Engagements de l'adhérent :
● pré-financer la production,
● assurer au moins 1 permanence distribution
● gérer le partage éventuel de son panier, ses retards et absences (vacances...) aux distributions,

Engagements du maraîcher partenaire :
● livrer chaque semaine des produits issus de l’agriculture biologique, de qualité, frais, de saison, de sa ferme
● être le plus possible présent aux distributions, donner régulièrement des nouvelles sur l'avancée des cultures, et accueillir les adhérents sur sa ferme
● être transparent sur le mode de fixation du prix et ses méthodes de travail

 

 

Retrouvez nos autres rubriques ECOLO ici :

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 01:11

 Quand on a des enfants, un produit est devenu quasi incontournable :

les LINGETTES nettoyantes !

Dans le genre produit cher (à la longue, calculez les amis ...) et super polluant, y a difficilement pire !

Alors chez les Superzhéros, on a vite décidé de s'en passer, en utilisant du coton (pas idéal non plus mais bon ...) et du liniment, mais surtout, en se faisant notre propre stock de lingettes ... LAVABLES !

  • Première étape : récupérer une boite adéquate, genre la vielle boite de lingettes jetables offerte à la maternité, ou celle que vous avez eu le tord d'acheter dans un moment d'égarement (!).
  • Deuxième étape : trouver un tissu qui fasse l'affaire, pour remplacer le dit-produit jetable. Plusieurs solutions : découper (taille variable selon votre boite) des vieilles serviettes éponge, ou aller acheter du tissu polaire (pas besoin de beaucoup, pas cher, et très pratique car il se découpe sans s'effilocher), ou découper (c'est ce qu'on a fait) des lingettes lavables microfibre (on en avait tout un stock acheté à LIDL pour garnir les couches lavables à poche de notre petit dernier) -> on ne va pas se lancer aujourd'hui dans la promotion des couches lavables, ça ferait beaucoup, mais on y reviendra, c'est sûr !
  • Troisième étape : fabriquer votre super lotion nettoyante faite maison, et garantie 100% sans cochonneries chimiques.

PARCE QUE LA PEAU DE NOS LOULOUS,

ELLE LE VAUT BIEN ELLE AUSSI !!!

Une fois la lotion fabriquée en un tour de main ou presque, remplir la boite et asperger les lingettes au fur et à mesure, pour ne pas que les premières soient plus imbibées que les dernières. Verser donc la préparation sur la première lingette, mettre la seconde dans la boite, verser à nouveau, la troisième, ... Arrêter quand la boite est pleine.

And now, the RECETTE de la lotion nettoyante, qui remixe les recettes d'autres mamans expertes :

LOTION NETTOYANTE POUR BéBé : 

Les produits nécessaires :

  • * 2-3 fleurs de camomille séchées, ou beaucoup plus simple, un sachet de tisane bio à la camomille (on en trouve même à Carrouf' !)
  • * de l'eau de source
  • * du savon liquide spécial bébé, genre notre merveilleux savon d'alep liquide
  • * du gel d'aloé véra BIO (facultatif, mais super produit magique qui sert à tout)
  • * une gelule d'huile de germe de blé - vit. E
  • * de l'huile d'amande douce bio, ou mieux, de l'huile de calendula (même que maintenant on la fait nous-même, super fastoche et pas cher, on vous expliquera bientôt...),
  • * de l'extrait de pépin de pamplemousse (pour la conservation),
  • * de l'huile essentielle de lavande vraie (si c'est un grand, genre Amélien, sinon rien !)

    Et enfin, notre recette testée et approuvée par Amélien :

Recette :
Faire bouillir 250 ml d'eau de source, y mettre un sachet de tisane bio de camomille (ou deux-trois fleurs si vous avez de la camomille en vrac) et laisser refroidir.
Ajouter une cuillère à café de savon liquide (savon d'alep par ex.), 1 gélule d‘huile de germe de blé, 1 cuillère à café d’huile végétale (par exemple l’amande douce, adoucissante, ou de Calendula qui apaise les irritations), 1 cuillère à café de gel d’Aloé Véra (facultatif), 2 gouttes d’huile essentielle de Lavande (pour les grands zenfants, et dans ce cas, dissoudre au préalable les HE dans l'huile végétale), 5 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse.

Remuer pour homogénéiser le mélange.

Usage :
A utiliser sur des lingettes lavables, ou du coton, pour nettoyer les mains, le visage ou le popotin de votre petit.

Explications :
L’huile d’amande douce a des vertus nourrissantes. L’huile de Calendula, obtenue par la macération de fleurs de calendula séchées (également appelées fleurs de souci) a plein de vertus apaisantes et cicatrisantes pour les peaux sensibles et réactives. L’huile de germe de blé est un très bon conservateur naturel, et par sa teneur naturelle en vit. E, elle a de nombreux pouvoirs bénéfiques pour la peau.
L’huile essentielle de Lavande apaise, purifie et calme les irritations. L’extrait de pépin de pamplemousse est un conservateur naturel, mais il est également antibactérien, antifongique, antimicrobien, ... Enfin, l’aloé véra, riche en substances nutritives, est un hydratant de la peau d'une efficacité incomparable. Antiseptique naturel, il convient particulièrement bien aux peaux délicates, en accélérant la cicatrisation des tissus. 

Voilà, à vous de jouer !

 Si mes recettes vous plaisent, n'hésitez pas à les essayer, en prenant la précaution d'en tester les ingrédients au préalable.
Si vous en parlez par chez vous, n'oubliez pas de citer leur auteur en indiquant leur provenance.

Retrouvez nos autres rubriques ECOLO ici :


Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 00:00

Aujourd'hui, retour à un peu de théorie sur les outils pour mieux vivre, mieux se soigner, mieux se pomponner, mieux entretenir la maison : bref, la base de tout (rien que ça ...).

Les Huiles essentielles (HE)

Chez les Superhéros, on s'en sert avec prudence mais plaisir, dans les produits ménagers faits-maison, pour la lessive (pour parfumer le linge), et dans plein de produits de beauté.

En ce qui nous concerne, les deux HE qui nous semblent incontournables et qui nous servent le plus sont :

1/ la lavande vraie (lavandula angustifolia)

-> essentiellement pour nos produits de toilette = elle sent super bon, et est antiseptique, cicatrisante, ...

2/ l'arbre à thé (tea tree)

-> essentiellement pour nos produits ménagers, mais aussi pour conserver les produits de toilette, et ... plus encore ! = elle sent super fort, est antibactérienne, antifongique, antivirale ... anti-tout !

On en a plein d'autres, pour leur parfum, leur fraîcheur, leurs qualités diverses, mais ces deux-là sont essentielles (c'est le cas de le dire ...).  

Mais vous n'allez pas vous en tirer comme ça ...

Voici un peu de théorie, indispensable pour utiliser les huiles essentielles sans faire de bétise !

Historique :
Les huiles essentielles sont connues depuis l'antiquité. On les utilise en parfumerie, en médecine, en cosmétique et même en cuisine. Les propriétés des essences de plantes sont connues depuis très longtemps : Egypte antique, Chine, Perse, … Au fil des époques, on a appris à exploiter les vertus médicinales des plantes, mais aussi à les utiliser pour parfumer, se relaxer : en bref, on les utilise pour la santé et le bien-être. La vraie naissance de l'aromathérapie date du début du XXème siècle, même si depuis de nombreux siècles, les hommes se soignaient déjà à l’aide de remèdes utilisant les distillations de plantes. Aujourd’hui, l’aromathérapie utilise les huiles essentielles pour renforcer et stimuler les systèmes de défenses naturelles.  

---------------------------------------------   

Définitions :

Une huile essentielle (HE) est le résultat de la distillation à la vapeur d'eau de plantes ou d’arbres pour en extraire l'essence. Une HE pure et naturelle ne contient aucun corps gras, et elle est uniquement constituée de molécules aromatiques volatiles.

Ne pas confondre une huile essentielle avec :

Une eau florale, ou hydrolat (HA), est de l'eau distillée, plus ou moins aromatisée selon les plantes.  Les hydrolats contiennent sous forme naturellement dissoute certains des composés aromatiques des huiles essentielles (moins de 5%).

Une huile végétale (HV) est une huile grasse obtenue par première pression à froid des graines ou fruits de diverses plantes oléagineuses (olive, amandes, noisettes, etc.). Elle est souvent utilisée comme support pour les huiles essentielles, dans les préparations à usage externe.

---------------------------------------------


Les HE sont merveilleuses, et vous permettront de vous concocter des cosmétiques de rêve. Mais ce sont l’artillerie lourde des produits naturels, et pour cette raison, des produits à utiliser avec beaucoup de précautions. Leur emploi nécessite le respect de certaines règles de base :

- Etant très concentrées, les huiles essentielles doivent être diluées dans une substance adéquate.Il faut donc utiliser un émulsifiant naturel (= qui a la faculté de permettre de mélanger intimement l'huile et l'eau en créant une émulsion) : huile végétale, savon, alcool de 70 à 95°, miel, yaourt, …


- Etant de consistance huileuse, elles ne se mélangent pas à l'eau (toujours les dissoudre dans du savon ou dans une huile végétale avant de les mettre dans le bain).

- Aucune huile essentielle, quelle qu'elle soit, ne doit entrer en contact avec les yeux, ni être utilisée pure dans les oreilles !


- Il faut toujours tenir les huiles essentielles hors de porté des enfants.


- Certaines huiles essentielles ont des propriétés photosensibilisantes (à éviter sur les parties du corps risquant d’être exposées au soleil) : les HE d’agrumes et de zeste de bergamote sont les principales.


- Il faut conserver les HE dans un lieu sombre et frais.


-  S’assurer de la qualité et de l'identité (nom latin) de l’huile essentielle que vous achetez. Une Huile Essentielle (H.E.) de bonne qualité doit être garantie 100 % pure et naturelle.


-  Avant d’utiliser une HE, vérifier ses propriétés et les précautions à respecter, et mieux encore, faire un test sur la peau en appliquant un peu d’HE diluée au creux du coude, à recouvrir d'un pansement pendant quelques heures. S’il n’y a pas de réaction au bout de 48 heures, c'est bon !


- Il existe des restrictions pour les femmes enceintes. Dans ce cas, renseignez-vous et maniez les HE avec beaucoup de précautions.


-  Il est absolument nécessaire de connaître les propriétés précises d’une HE quand on en destine l’usage à un enfant (a fortiori à un petit de moins de 3 ans).

---------------------------------------------

Respectez les doses des recettes et gardez en tête (enfin, sous le coude !) ce récapitulatif des concentrations :

20 gouttes = 1 ml
100 gouttes = une cuillère à café = 5 ml
1 cuillère à soupe = 20 ml

2 gouttes dans 2 cuillères à café = concentration à 1%
4 gouttes dans 2 cuillères à café = concentration à 2%
20 gouttes dans 10 cl = concentration à 1%
40 gouttes dans 10 cl = concentration à 2%

---------------------------------------------

Plus d’infos dans les livres spécialisés en aromathérapie comme la Bible de l’aromathérapie de Nerys Purchon (Marabout, 2001), dans l'article d'Ekopédia sur les HE, ou sur des sites comme  Aromalves , ou encore sur le site Aroma-zone (commercial mais très complet sur les huiles essentielles, avec des fiches sur chacune).

Sur les précautions à respecter, faites un tour par là, ça va vous donner une petite idée des risques possibles :  Antimythe Naturel.

Retrouvez le reste des articles de cette rubrique en cliquant sur :

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 15:26

Hébergement gratuit avec Mezimages.com

 T H E  M E A T R I X

Si vous ne la connaissiez pas encore, nous vous proposons aujourd'hui de (re-)découvrir cette hilarante parodie de Matrix : "The Meatrix".

Ce dessin animé militant pastiche le célèbre film en dénonçant les abus du business agricole (meat=viande). Sorti en novembre 2003, il est désormais traduit dans des dizaines de langues, dont le français depuis 2005. Cette vidéo activiste a connu un succès international, et a déjà été vue par des millions d'internautes.

Créé par Free Range, une agence de communication américaine, ce petit film est particulièrement drôle et bien réalisé. Il met en scène des cochons, un taureau et une poule. Ses concepteurs l’ont réalisé pour promouvoir les idées défendues par Grace (Global Resource Action Center for the Environnement), une association américaine qui milite en faveur d’une agriculture durable (défense de l’environnement, suppression des exploitations agricoles de type industriel, agriculture à taille humaine, ...).

En bref, dans ce petit film, Léo, le gentil cochon, coule des jours heureux dans sa paisible ferme. Jusqu’au jour où, devant ses yeux écarquillés, apparait Moopheus, un immense taureau vêtu d’un long manteau noir. Moopheus révèle à Leo l’existence de la "Meatrice". De sa voix grave, il lui propose : "Prend la pilule bleue et reste ici, dans ton monde de fantaisie, ou prend la pilule rouge et je te montrerai la vérité." Le courageux cochon avale la pilule rouge et ... Pour découvrir la fin, cliquez .

Pas encore traduite en français, la suite est visible en anglais (vazy Amandine, tu nous fais la VF ?) : The Meatrix 2.

Enfin, autre succès planétaire, Store Wars(rébellion contre l'agro-business), parodie du mythique Star Wars, à coup de concombre  (Cuke Skywalker), de salade (Princess Lettuce) et de broccoli (Chewbroccoli) ... Excellent aussi !!!

Comme quoi, ils ont de l'imagination les activistes ...  

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article
1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 02:03

 

Dans la série "Recettes sympas à faire soi-même comme un(e) grand(e)", nous vous proposons aujourd'hui un petit mélange pas si compliqué, mais qui nécessite tout de même d'avoir déjà investi dans certaines matières premières ... Donc, pas accessible à toutes les nouvelles apprenties-sorcières !

Le BAUME après-rasage de SUPERPAPA !

(il en avait déjà parlé )

Superpapa a une peau hyper sensible. Au point qu'il utilise régulièrement cette excuse pour ne pas se raser pendant plusieurs jours. En effet, à chaque fois, il a des plaques rouges et même des petits boutons sur toute la surface du cou et des joues. En plus, je ne supporte plus l'odeur de ses après-rasages super forts et écoeurants (il faut dire que j'ai un odorat carrément hyper développé, ce qui n'est pas forcément très facile à vivre ...)

Bref, j'avais envie de me pencher sur son cas, et de commencer à faire des produits "spécial homme".

Du coup, je suis allée fureter en magasin du côté des après-rasage BIO, et j'en ai trouvé deux qui avaient l'air pas mal. J'ai donc cherché leur composition sur le net (je parle en particulier du baume WELEDA), et d'un autre trouvé en parapharmacie, qui contenait 70% d'aloé Véra.

Bref, mon ingrédient de base était tout trouvé, d'autant qu'au fil des recherches, je trouve de plus en plus d'infos sur l'aloé véra qui en font le meilleur ami des peau sensibles, hydratant et cicatrisant idéal !

Comme Superpapa aime bien la sensation alcoolisée de son après-rasage habituel, j'ai pensé à la vodka et à l'huile essentielle de Menthe poivrée pour l'effet "coup de frais". Et comme il faut hydrater la peau de mon chéri, de l'huile de jojoba (qui hydrate en pénétrant rapidement), et du beurre de karité (pas trop pour ne pas "graisser" la peau).

Et enfin, comme il a la peau sensible, quelques gouttes essentielles de camomille noble, pour apaiser le feu du rasage (effet conjugué à celui du gel d'aloé véra).

En bref, la recette qui suit et qui n'intéressera probablement que les expertes, mais un résultat assez exceptionnel dont je suis hyper fière : ma première recette intégralement à moi toute seule ...

Superpapa l'a testé, et a trouvé ce baume génial, "le meilleur après-rasage qu'il ait essayé" (c'est dire ...). L'odeur est fraîche et douce à la fois, la texture fluide et fondante pénètre rapidement sans laisser la peau grasse, mais douce, hydratée et apaisée.

L'après-rasage idéal, avec uniquement des matières nobles et de très bonne qualité, et pour un prix inférieur aux baumes du commerce de cette qualité.

J'en fais des petites quantités (toujours le problème de la conservation puisqu'on n'y met pas de conservateur chimique), ça ne bouge pas, et je n'ai pas modifié ma recette (parfois on améliore ou modifie légèrement) puisque le résultat a tout de suite été impeccable.

Le matos' :

- Un petit flacon de récup (ou acheté chez MUJI par exemple), genre flacon pompe ou avec une petite ouverture, de 50 ml de contenance.

- Un petit instrument de mesure, comme des cuillères doseuses (pas cher à IKEA), ou un mini-biberon (comme ceux prévus pour donner les médicaments des bébés, pas cher non plus).

- Les produits à mélanger :

  • * du gel d'aloé véra BIO (trouvé en parapharmacie, concentré à 99%, 14,80 € les 300 ml = qui dure super longtemps, et servira à hydrater votre peau, vos cheveux, à faire des mélanges -> un produit assez magique),
  • * du beurre de karité (BIO),
  • * de l'huile de jojoba (BIO),
  • * de la vodka (à ne pas boire avant de faire la recette ...),
  • * de l'huile essentielle de menthe poivrée et de camomille noble (ou romaine).

Et enfin, ma recette testée et approuvée :

Baume après-rasage de Superpapa

Recette :

Nettoyer soigneusement le futur flacon.

Mélanger dans l'ordre en versant au fur et à mesure dans votre flacon : 

  • 35 ml de gel d'aloé véra
  • 10 ml d'huile de jojoba BIO
  • 1/2 cuillère à café de beurre de karité fondu (un p'tit coup au bain-marie une fois mesurée la 1/2 cuillère à café)
  • 3 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée
  • 3 gouttes d'huile essentielle de camomille noble

Fermer le flacon et secouer vigoureusement.

Ajouter enfin 5 ml de vodka, refermer le flacon et bien secouer à nouveau.

Et voilà, c'est prêt !

Vous n'avez quasiment sali aucun ustensile, le mélange est immédiatement homogène ! C'est idéal non ?

Dites-moi si vous l'essayez, ou pour les potes qui habitent tout près, demandez un échantillon pour le tester, et contactez Superpapa pour avoir un avis d'expert ...

(Billou, si tu veux, je te le fais :D ...) 

 Si mes recettes vous plaisent, n'hésitez pas à les essayer, en prenant la précaution d'en tester les ingrédients au préalable.
Si vous en parlez par chez vous, n'oubliez pas de citer leur auteur en indiquant leur provenance.

Merci d'avance !

Repost 0
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 00:00

On en avait parlé là il y a quelques mois dans ce premier article de la rubrique ECO-LO-NOMIE sur les BIOCARBURANTS ( ici ), et voilà quelques actus à ce sujet, trouvées grâce à Raffa sur le site de NOVETHIC :

Bonne lecture !

PS : oui, on se foule pas aujourd'hui, mais Supermama est archi-super-méga-débordée avec ses cours à préparer, alors ...

 

Repost 0
Published by Les Superzhéros - dans Superhéros écolo-citoyens !
commenter cet article